cgt distrilap

cgt distrilap

JOURNEE DE SOLIDARITE

Une loi du 30 juin 2004 a institué une journée « dite »de solidarité en vue d’assurer le financement des actions en faveur de l’autonomie des personnes âgées ou handicapées.

Celle-ci prend la forme d’une journée supplémentaire de travail non rémunérée. Les modalités d’accomplissement sont fixées par accord d’entreprise ou d’établissement ou, à défaut, par accord de branche.

Pour DISTRILAP,  la Direction comme les années précédentes a refusé toute négociation sur cette journée « dite » de solidarité et nous impose de venir travailler  le vendredi 8 mai.

Depuis l’instauration de cette journée, la CGT déplore que seuls les salariés soient mis à contribution. La CGT rappelle que 7h00 de travail représente 0,44% de travail en plus par an, alors que l’employeur ne reverse que 0,30% de la masse salariale à la caisse nationale de solidarité pour l’autonomie.

Depuis 4 ans, notre chère Direction nous fait travailler 6h00 en nous faisant "gracieusement cadeaux" de la 7ème  heure. C’est-à-dire qu’ils nous "volent" 6h00 au lieu de 7h00.

La CGT revendique que le jour de  solidarité soit pris en charge intégralement par l’entreprise.  

 

 

 



08/05/2015
0 Poster un commentaire
Ces blogs de Politique & Société pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 32 autres membres